Aquascaping définition


Qu’est-ce que l’Aquascaping?

L’aquascaping est l’art d’organiser les plantes aquatiques, les pierres, et le bois d’une manière esthétique et maitrisée dans un aquarium. Celà consiste à concevoir et à aménager l’espace d’un aquarium. C’est l’équivalent du paysagisme en jardinage. Les poissons ne sont plus le sujet principal de ces aquariums, et en sont même parfois complètement absents.

Il existe différents styles d’aquascape. Le terme même d’aquascaping est assez récent, avant l’an 2000 on parlé juste d’aquarium de type Hollandais pour désigner un bac mettant les plantes à l’honneur.

C’est le style japonais qui a fait connaitre et popularisé l’aquascaping. Les réalisations du maître en la matière, Takashi Amano (1954-2015) a inspiré de nombreux adeptes à travers le monde entier.

De nos jours, de nombreux aquascapers puisent leur inspiration dans la nature, les fôrets, les montagnes, les petits cours d’eau… L’aquascaping moderne est synonyme de design, de nature, de zen attitude.

Aquascape aquarium Hollandais

L’aquarium de style Hollandais utilise une grande variété de plantes, aux couleurs et hauteurs de taille différentes. Le style serait apparu aux Pays-Bas au début des années 1930, à l’époque où l’équipement pour les aquariums d’eau douce a commencé à se développer.
Environ 80% de l’aquarium sera remplit de plantes et peu de substrat sera laissé visible. De grandes plantes à tiges masquent la vitre arrière de l’aquarium, et servent d’écran pour cacher l’équipement de l’aquarium, comme la canne d’aspiration du filtre ou le chauffage. Taillées et replantées régulièrement, les plantes doivent toujours rester maitrisées, touffues et en bonne santé.
Le plus souvent l’aquarium Hollandais ne compte aucun poisson.

Aquarium Hollandais, 340 litres

Aquascape aquarium Japonais

Takashi Amano, photographe de métier, a sans aucun doute eu une énorme influence sur l’aquascaping comme nous le connaissons aujourd’hui. Il a établi un nouveau standard en aquariophilie en mélant l’art du jardin Japonais avec celui du monde aquatique d’un aquarium d’eau douce.
L’accent est mis sur le minimalisme, et la composition est régit par des règles fixes, issues de la photographie et de l’observation de la nature. L’effet d’échelle et de perspective sont mis en avant et accentués. On minimise le nombre d’espèces de poissons et de crevettes, qui sont sélectionnés pour contrôler les algues et apporter un équilibre au paysage aquatique.

Aquascape Japonais, 190 litres

Aquascape aquarium biotope

Les aquariums biotopes sont conçus pour reproduire le plus exactement possible un habitat aquatique naturel particulier, suivant son emplacement géographique. Ici, l’accent est mis sur l’imitation brute de la nature, y compris les qualités de l’eau, pH, dureté, couleur. Le substrat, les roches, le bois, les plantes, et même les poissons se limitent à ce qu’on peut trouver dans un cours d’eau spécifique sur le globe.
Il existe trois biotopes principaux en aquariophilie d’eau douce. Le biotope Amazonien, le biotope Asiatique et le biotope Africain.

Biotope Africain, Lac Tanganyika, 100 litres

La technique

Le but principal est donc de créer un paysage aquatique agréable à nos yeux d’humains, mais pour y arriver il y a beaucoup de considérations techniques à prendre en compte pour maîtriser l’aquarium. La filtration, la fertilisation, l’éclairage, le contrôle des algues… Même si ont trouve facilement du matériel, étudier le cycle biologique d’un aquarium, et comprendre les plantes sera nécessaire pour réussir son projet d’aquascaping quel qu’il soit.

Étiquettes : , ,
Annie Roi

Passionnée d'aquariophilie depuis + de 20 ans. Créatrice de la chaîne Youtube Lepoissonrouge, et Présidente de l'Association Française du Poisson Rouge.

Articles en relation

LAISSER UN COMMENTAIRE