Hybridation et cohabitation Guppy, Platy, Molly, Xipho…


La cohabitation en aquarium des poissons ovovivipares comme les Guppy, les Platy, les Molly, ou encore les Xipho est un sujet souvent abordé, faisons le point.

Au niveau caractère tous ces poissons s’entendent à merveille. Ils ont les mêmes besoins au niveau des qualités de l’eau, un pH entre 7 et 8, une température moyenne entre 20 et 26°C et une eau plutôt dure. Ce qui va poser problème c’est la possible hybridation entre toutes ces espèces, et leur faculté de reproduction très (trop) rapide.

Hybridation : Croisement entre deux variétés, deux races d’une même espèce ou entre deux espèces différentes.

Le Guppy (Poecilia reticulata) et le Molly (Poecilia sphenops) appartiennent tout deux à la famille des Poecilidae et peuvent donc s’hybrider. Les alevins seront à 99% stériles, car il ne s’agit pas de la même espèce, mais seulement de la même famille.

Le Platy (Xiphophorus maculatus) et le Xipho (Xiphophorus hellerii) appartiennent à la famille des Xiphophorus, ils peuvent donc s’hybrider, et encore une fois les alevins seront à 99% stériles, car il ne s’agit pas de la même espèce.

Xiphophorus helleri

Les hybridations, ne sont pas souhaitables car vous obtiendrez des poissons stériles, fragiles et parfois mal formés. Ethiquement parlant c’est une mauvaise chose, ces croisements doivent donc rester accidentels, et pour les éviter on ne fera pas cohabiter les ovovivipares de la même famille ensemble.

En revanche on pourra faire cohabiter Platy et Guppy, ou Molly et Xipho par exemple, sans risque d’hybridation.

Et qu’en est-il des Guppy (Poecilia reticulata) avec les « Guppy endler » (Poecilia wingei), et bien il s’agit de la même famille de poissons, ils peuvent donc s’hybrider, mais cette fois les alevins ne seront pas stériles. Alors même si la cohabitation est possible mieux vaut éviter d’obtenir des hybrides afin de préserver les deux espèces. Si il vous arrive d’avoir des hybrides éviter de les diffuser (ventes, dons…)

Je recommande donc de ne pas maintenir plusieurs espèces de poissons ovovivipares dans un même aquarium. Avec une seule espèce on se retrouve déjà très rapidement en surpopulation. Avoir de la reproduction dans son aquarium fait toujours plaisir au début, mais après quelques mois, vous ne saurez plus quoi faire des alevins.

Mon conseil c’est donc de se limiter à une seule espèce, voir deux maximum et qui ne s’hybride pas.

Table of hybridizations

Voici les hybridations possibles entre ces poissons :

  • Guppy et Platy : pas d’hybridation
  • Guppy et Xipho : pas d’hybridation
  • Guppy et Molly : hybridation possible
  • Platy et Molly : pas d’hybridation
  • Platy et Xipho : hybridation possible
  • Molly et Xipho : pas d’hybridation
  • Guppy et Endler : hybridation possible

EnregistrerEnregistrer

Annie Roi

Passionnée d'aquariophilie depuis + de 20 ans. Créatrice de la chaîne Youtube Lepoissonrouge, et Présidente de l'Association Française du Poisson Rouge.

Articles en relation

4 commentaires

  • Maara
    5 mai 2018 at 12 h 42 min

    Merci Annie pour cet excellent code de déontologie aquariophile.
    Dans ce domaine vous êtes ma Bible MERCI

  • Pascale PITEL
    2 juin 2018 at 15 h 59 min

    Merci Annie, le tableau est très pratique !

LAISSER UN COMMENTAIRE